Bombay Bicycle Club – A Different Kind of Fix

En écoutant ce nouveau Bombay Bicycle Club, je me demandais comment un groupe aussi jeune arrivait à être aussi prolifique, trois albums en trois ans, le tout sans tomber dans de la redite. Flaws était un gros coup de cœur, pourtant A Different Kind of Fix n’a plus grand chose avec la folk mélancolique de ce dernier. Chronique du dernier album de Bombay Bicycle Club.

A Different Kind of Fix est plutôt un album pop, parfois même très dansant, le premier single à être sorti est Shuffle, un morceau sans guitares, un piano, une basse et un peu de batterie qui donnent résolument un autre ton à la musique de BBC. A l’écoute de Shuffle, on a juste envie de sauter partout, de danser et de faire la fête, la voix est toujours aussi particulière… je ne sais pas si c’est l’accent du chanteur ou le ton de sa voix mais je crois que je suis fan, j’ai toujours aimé les voix atypiques qui ne ressemble pas aux autres.

Leave It est un morceau que j’aime particulièrement, le refrain est tout simplement énorme : batterie, basse, tout y est parfait ! c’est surement l’un des tubes de l’album et l’introduction d’une voix féminine dans les refrains notamment est une très bonne idée, voix qui est d’ailleurs présente sur d’autres chansons.

L’album est réellement très bien construit, chaque chanson a sa place et après chaque montée en puissance, on a bien sûr droit à un break, à d’autres morceaux comme Lights Out, Words Gone et sa fabuleuse guitare ou bien Fracture et son coté shoegaze, des morceaux qui sont moins joyeux mais toujours très bien faits. Et toute la fin de A Different Kind of Fix est plus mélancolique, c’est paradoxalement quand même des morceaux très entraînants,  parfois très catchy, souvent faciles à écouter et pourtant tristes, il n’y a que la balade piano Still qui  réussirait a arracher une larme à certain. Personnellement je trouve ce morceau un peu facile, lent et chiant…  ça me rappelle Maximilian Hecker le talent en moins, et ce n’est surement pas là où le groupe excelle.

L’album finit sur Beg, dernier et treizième morceau, qui nous laisse sur une note plus optimiste nous rappelant que l’album est bel est bien un album gai, joyeux et carrément dansant.

8.5/10 Bombay Bicycle Club   A Different Kind of FixAli Zarki (Ali Zarki)